1ère réunion (9 février) : compte-rendu

Objectif modeste pour cette réunion puisqu’il s’agissait d’une part de présenter les initiatives de transition et d’autres part de voir si cette notion pouvait intéresser quelques personnes. Résultat : huit personnes présentes en plus du bureau + un journaliste des infos de Ploermel.

Le caractère positif et enthousiasmant du concept d’initiative de transition a été souligné par ceux qui le connaissaient déjà. Le fait que ces initiatives permettent de fédérer les énergies, de rassembler des personnes d’horizons, d’âge, de culture différents, des personnes pas forcément militantes et même pas forcément écologistes est particulièrement intéressant.

Les initiatives de transition

Concrètement, il s’agit d’inciter les citoyens d’un territoire (village, commune, ville, quartier, île, forêt…) à prendre conscience du pic pétrolier et du changement climatique, et de leurs conséquences profondes. L’objectif du mouvement en transition est clair : anticiper la vie de demain et rendre les territoires moins dépendants des énergies fossiles. Ce mouvement fait de la fin du pétrole une opportunité de se réinventer et de reconstruire le monde. Il ne s’agit pas de revenir en arrière mais de repenser la façon dont nous vivons, nous nous alimentons, nous construisons nos maisons et nous nous déplaçons.

La première étape est la prise de conscience des conséquences inhérentes au pic pétrolier.

Dans un premier temps, plusieurs pistes ont été évoquées :

– Le visionnage du DVD « In transition », fait par les pionniers du mouvement. Organiser une projection au cinéma le Beaumanoir à Josselin ? Nous allons voir si cela est possible.

– Contacter les autres acteurs des initiatives semblables dans le pays : Polen, les colibris, etc.

– Se faire connaitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *